Accueil > [Archives] Vendée Globe > Communiqués > J+47 - Cap Leeuwin dépassé !

J+47 - Cap Leeuwin dépassé !

Toutes les versions de cet article : [français] [italiano]

Après la porte Ouest Australie hier midi, Alessandro a dépassé à 14h19, la longitude du Cap Leeuwin, deuxième des trois grands Caps à franchir : « Je suis très content de ce résultat que je vais fêter avec du champagne pour l’arrivée de 2013 ». 13e au classement, il navigue à 4702 milles du leader Armel Le Cleac’h et affiche au dernier classement une vitesse moyenne de 14,5 nœuds. Belle allure ces derniers jours après un passage difficile la semaine dernière, par manque de vent. Les conditions, propices à la vitesse sur les dernières 24 heures, lui ont permis de réduire son écart de quelques milles avec le reste de la flotte.

La force tranquille
Quand on demande à Alessandro, comment se porte-t-il, il répond souvent avec la même intonation : « Tout va bien à bord de Team Plastique ». Bien sûr, il y a quelques petits soucis à bord, mais rien qui puisse jouer sur sa bonne humeur : « Je dois gérer mon hydrogénérateur qui ne produit que la moitié de sa puissance et réparer un gennaker qui s’est à nouveau déchiré hier. Le vent est entre 26 et 35 nœuds, mais les vagues ne sont pas méchantes, en dessous de 6 mètres de haut. Je suis au portant donc c’est une situation océanique assez commune et relativement tranquille. Sur les dernières 24 heures, j’ai parcouru plus de 380 milles. Depuis le début de la course, j’ai fait des bonnes pointes mais le bateau n’est plus tout jeune, je ne peux pas tenir comme le groupe de tête, mais quand les conditions sont là, je fais de bonnes moyennes. J’ai pu me reposer pendant plusieurs heures et j’ai pris un petit déjeuner avec café chaud, pain grillé parsemé de confiture, celle de la mamma, donc ça va, je suis en forme. Là, c’est la nuit, j’avance sous gennaker et je dois faire attention car ici la météo peut vite changer et nous faire des surprises ».

Une série d’empannages pour les prochains jours
Pendant qu’il écoute sa musique, Alessandro peaufine sa météo et son routage pour les prochains jours : « Il va y avoir un bon flux d’ouest mais qui nécessitera plusieurs empannages pour bien avancer vers l’est. Les choses vont se compliquer au point de vue de la météo vers la Nouvelle-Zélande et mon entrée dans le Pacifique, faute à une basse pression puis à une zone de vent faible et variable qui va probablement se former ».

Conserver son âme d’enfant
Lundi, notre skipper a eu le droit à une surprise : « J’ai mis une caméra cachée et le Père Noël ne le savait pas. Il avait ma position et a repéré mon bateau. Lui aussi, il utilise les dernières technologies, heureusement sinon je n’aurais pas eu sa visite ! Il faut rêver de temps en temps... J’ai cuisiné un peu, une façon pour moi de me sentir à terre et puis j’ai ouvert et goûté mes petits cadeaux gourmands (marrons glacés et chocolats), du champagne aussi mais bien sûr avec modération car je conduis ! ». Musique, surf, bon repas et appels aux proches, ça lui suffit ! Pas trop difficile d’être loin des siens ? : « Il y a un temps pour être à côté des proches et un temps pour naviguer, là nous sommes en navigation autour du monde et c’est tout simplement merveilleux ».