Accueil > [Archives] Vendée Globe > Communiqués > J+65 - Derniers jours dans le Pacifique semés d’embûches

J+65 - Derniers jours dans le Pacifique semés d’embûches

Toutes les versions de cet article : [français] [italiano]

Alessandro a dépassé hier la dernière porte obligatoire à 2h30 TU et se dirige actuellement vers le Cap Horn, qu’il pense atteindre d’ici 3 ou 4 jours. Ce matin, nous recevions un message du skipper nous précisant qu’il rencontrait des problèmes avec son gennaker, tombé à l’eau au coucher du soleil. La voile a fini par s’enrouler dans l’un des safrans de son 60 pieds. Beaucoup de travail à bord pour remonter le gennaker, sécuriser le bateau et reprendre sa route. Il attend d’avoir de meilleures conditions pour monter en haut du mât et trouver une solution. 12e au classement à 4532 milles du leader François Gabart, il affiche une vitesse moyenne de 15 nœuds sur les dernières 24 heures.

Message reçu ce matin
« La drisse et/ou poulie du gennaker a cassé il y a quelques heures après le coucher de soleil. Je viens de remettre en état de marche le bateau avec la grand-voile et le solent. J’ai entendu un bruit puis j’ai vu que le gennaker était dans l’eau. Il a forcé sur le safran sous le vent car la voile a fini sous le bateau. Le taquet du circuit de safran s’est cassé et celui-ci libéré s’est partiellement levé. J’ai abattu pour avoir le contrôle du bateau avec le safran au vent et j’ai affalé la grand-voile. J’ai pu mettre en place deux circuits avec poulies sur le pont pour récupérer le gennaker. Après l’avoir récupéré dans la nuit, j’ai repassé un nouveau circuit pour remettre le safran. J’ai renvoyé la grand-voile et déroulé le solent. En même temps, le pilote automatique s’est déclenché sans arrêt avec l’alerte « d’homme à la mer » et une alarme très forte (je crois que c’est à cause de la décharge des batteries des commandes à distance). Bon voilà, désolé car ce sont de mauvaises nouvelles et ça va me ralentir. Pour le moment, je n’ai plus de drisse de capelage (pour petit spi et petit gennaker) et plus de grand gennaker car il est déchiré...Je prépare un thé chaud et le dîner puis un peu de repos. Demain, je vais essayer de comprendre un peu mieux la situation de la drisse de capelage avec les jumelles ».

Message reçu en fin de journée« Il n’y a pas de problème de sécurité sur le bateau. Du fait que la drisse a cassé et vu l’état de la mer, pour le moment ce n’est pas possible d’essayer de monter au mât pour trouver une solution. Je ne peux plus utiliser quelques voiles et ma moyenne va baisser, c’est seulement un problème de vitesse du bateau. Moi je vais très bien et je suis en train de continuer à mettre de l’ordre dans le bateau. Le plus important dans tout ça c’est de ne pas se blesser, que le safran soit à nouveau en place et qu’il n’y a pas eu de dégâts majeurs. J’aurais pu perdre le bout dehors... mais là il a seulement perdu un peu de peinture dans le frottement avec l’emmagasineur. D’ici 4 jours le Cap Horn...bonne fin de journée à vous tous ».